Comment fonctionne le jeu vidéo ?

Le jeu vidéo se repose sur trois principaux éléments : les plates-formes, les périphériques d’entrée et les périphériques de sortie. La combinaison de ces trois dispositifs permet aux joueurs de jouir de ses jeux vidéo favoris.

 

Les plates-formes

 

Les jeux vidéo se pratiquent sur différents exemples de systèmes dont les plus utilisés sont : les consoles, les ordinateurs et les bornes actives. Les consoles représentent des systèmes informatiques qui utilisent un dispositif dédié pouvant être rarement amélioré. Communément, elles se branchent sur des téléviseurs et sont souvent vendues avec des manettes de jeu. Les bornes d’arcades quant à eux sont des systèmes de jeux vidéo prévus pour être mis en service dans un lieu en libre accès. Une borne d’arcade se constitue d’un monnayeur et d’un ensemble de périphériques robustes. Dans ses premières années d’existence, les bornes d’arcades ne permettaient aux joueurs que de jouersur un unique jeu indissociable. Ce n’est qu’à partir de 1980 qu’elles ont connu une progression importante. Des concepteurs intelligents comme SNK ou MVS ont en effet inséré une nouvelle fonctionnalité aux bornes d’arcades pouvant permettre un changement de jeu en insérant de différents cartouches.

Les ordinateurs sont les systèmes les plus exploités par les joueurs de jeux vidéo. Étant des plates-formes informatiques hétérogènes, ce sont des supports idéaux pour passer de longues parties de jeux vidéo. Cependant, il est conseillé de jouer à des jeux qui correspondent à la puissance de la machine au risque de faire apparaître des bugs, des problèmes informatiques ou au pire de détruire le système de configuration de ce dernier.

 

Les périphériques d’entrée

 

Les périphériques d’entrée permettent aux joueurs de contrôler leurs actions au cours d’une partie de jeu vidéo. Aussi appelés « périphériques de contrôle », ils se matérialisent sous forme de manettes, de duo clavier/souris ou de consoles spécifiques. Pour pouvoir améliorer l’expérience ressentie par le joueur, certains concepteurs mélangent l’utilisation de ces trois types de périphériques d’entrée. Comme les bornes d’arcades, d’autres jeux utilisent des contrôleurs spécifiques. Pour jouer à une borne d’arcade, il est nécessaire de danser sur un tapis réel ou de tirer de fausses balles avec des pistolets ou des lasers optiques.

 

Les périphériques de sortie

 

Pour restituer les informations aux joueurs, les jeux vidéo utilisent l’image et le son. L’affichage est renvoyé par le biais d’un matériel existant : télévision, moniteurs d’ordinateur, sortie vidéo… Quant aux rendus sonores, ils sont retransmis par des haut-parleurs en externe.

Grâce à l’apparition de nouveaux périphériques de sortie (EyeToy, PlayStation 2), les jeux vidéo peuvent maintenant être visibles dans une réalité virtuelle ou augmentée. L’évolution de la réalité augmentée dans ces jeux a été approfondie par l’apparition du PlayStation Move et de la Kinect en 2010. Quant à la réalité virtuelle, elle résulte du développement du Project Morpheus et de l’Oculus Rift.